L’AIM récupère d’anciens membres grâce à un roulement de contrats à l’aéroport Pearson

L’AIM récupère d’anciens membres grâce à un roulement de contrats à l’aéroport Pearson

Mardi le 14 mai 2019

 

Pour diffusion immédiate

 

Toronto, ON – Un contrat accordé, à la suite d’un roulement de contrats à l’aéroport international Pearson de Toronto, à la société Menzies Aviation, qui sera désormais appelée à fournir des services sous et au-dessus des ailes à Sunwing Airlines, a permis à l’Association internationale des machinistes (AIM) de récupérer plus de 260 nouveaux membres qui ont déjà été représentés par l’AIM.

L’AIM détient les droits légaux de représentation établis et reconnus par le Conseil canadien des relations industrielles (CCRI). « La section locale 2413 de l’AIM représentait fièrement tous les travailleurs et travailleuses de Menzies affectés aux services offerts sous et au-dessus des ailes au début des années 2000 lorsque Menzies a fait l’acquisition et pris le contrôle des activités d’Ogden Aviation. J’étais le président de la section locale 2413 à cette époque. Menzies desservait un certain nombre de compagnies aériennes différentes, mais avait une bonne convention collective et les membres étaient très bien représentés », explique Michael Corrado, président général du district 140 des transports de l’AIM.

« La bonne nouvelle pour ces travailleurs et travailleuses est qu’ils jouiront de nouveau de la représentation du syndicat ayant la plus forte présence à cet aéroport. En outre, la plupart de ces nouveaux membres recevront une augmentation de salaire qui leur donnera un salaire supérieur à celui qu’ils gagnaient avec leur employeur précédent desservant Sunwing. Ils ont également accès à un bons régime d’assurance collective avec Menzies et nous sommes en train de mettre au point une convention collective qui leur procurera d’autres avantages sociaux », se réjouit M. Corrado.

Dans le passé, les roulements abusifs de contrats favorisés par les compagnies aériennes ou par l’Administration aéroportuaire du Grand Toronto (GTAA) se sont soldés non seulement par la perte, pour les travailleurs et travailleuses, de leurs pensions, de leurs avantages sociaux et de leur ancienneté, mais aussi par la nécessité de présenter une demande d’emploi à un nouvel employeur pour accomplir le même travail, à un salaire radicalement plus bas.

« L’AIM a mis plus de pression sur la GTAA au cours de ces dernières années pour qu’une meilleure gestion des roulements de contrats se fasse et pour que l’on offre une continuité des salaires ou de meilleurs salaires lorsqu’un changement d’exploitant ou de fournisseur de services survient. À venir jusqu’ici, notre travail acharné a porté fruit et la nouvelle tendance semble être que l’on offre des augmentations de salaire aux travailleurs et travailleuses lorsqu’il y a roulement de contrats. Cette pratique est vraiment révolutionnaire à l’aéroport international Pearson de Toronto, puisqu’elle hausse le plancher des salaires offerts aux travailleurs et travailleuses et renverse la tendance du nivellement vers le bas », affirme catégoriquement M. Corrado.

Les tout nouveaux membres de la section locale 2413 de l’AIM consistent en des agents et agentes de services aux passagers, des chefs de groupe, des préposés et préposées au nettoyage, des travailleurs et travailleuses de piste, des chauffeurs et chauffeuses de camion-citerne et des préposés et préposées au remorquage.

L’AIM est le syndicat qui jouit de la plus grande représentation à l’aéroport international Pearson et dans le secteur du transport aérien au Canada.

-30-

Pour obtenir des renseignements supplémentaires :
Michael Corrado, président général du district 140 des transports de l’AIM
905-671-3192 / 416-407-6535
Bill Trbovich, directeur des Communications de l’AIM
416-386-1789 poste 31 / 416-735-9765