JIF 2021 – Noreen Schmitt (1942 – 2013) Canada

JIF 2021 - Noreen Schmitt (1942 - 2013) Canada

Écrit par Shelley Cermak et Laura Sharpe,
Section locale 764 de l’AIM

Noreen Olive Schmitt a d’abord été une partenaire, mère grand-mère une consœur et pour beaucoup d’entre nous dans la famille syndicale un mentor! Aimable et douce compatissante et elle partage ses luttes pour nous les jeunes qui montent dans les rangs. Elle a passé d’innombrables heures avec son syndicat et sa communauté à enseigner et à transmettre ses connaissances.

Elle était l’originale  Rosie the Riveter de la section locale 764 de l’AIM, et elle a été la première femme dans les métiers du transport aérien – travaillant à CP Air, à Canadien Airlines, puis à Air Canada. Elle a ouvert la voie aux jeunes consœurs derrière elle dans une industrie de l’aviation patriarcale.

Noreen a commencé à travailler pour le CP Air en décembre 1974, dans une industrie et un syndicat à prédominance masculine, à une époque où les femmes n’étaient ni encouragées ni impliquées. Sa capacité, sa force de caractère et sa détermination ont forcé sa section locale et son syndicat à être plus éclairés.

Elle a élevé 3 enfants en tant que mère célibataire, ne cédant jamais aux nombreuses difficultés et luttes de travailler dans une main-d’œuvre dominée par les hommes.

Elle a toujours soutenu, embrassé et pris le temps de sa vie pour redonner à ses consœurs et confrères syndicaux chaque Noël, en faisant des gâteaux et des biscuits et en les livrant en main propre aux membres malades ou blessés. Noreen a toujours été passionnée par son syndicat, ses collègues et sa communauté. Elle a été l’épine dorsale infatigable de notre comité local de soins et de réconfort, trouvant miraculeusement toujours le temps de soutenir ceux qui étaient dans le besoin.

Elle a raconté l’histoire du moment où CP Air l’a envoyée en Chine pour voir l’atelier de peinture de l’avion. Une des ouvrières lui tendit en riant un pistolet à pulvérisation et se tint en colère pendant qu’elle leur montrait comment on faisait.

Même après avoir pris sa retraite en 2017 à l’âge de 65 ans, elle est retournée à l’école pour obtenir son diplôme en horticulture, elle vivait au jardin et elle en avait un magnifique jardin! Le fait de découvrir qu’elle avait une famille des Premières Nations et de s’assurer qu’elle pouvait les rencontrer était un grand honneur pour elle. Elle a continué d’être active au sein de son syndicat – en tant que membre du Club des retraités.

Noreen Schmitt a été la première femme dans les métiers de l’aviation. Elle était notre propre Rosie et a laissé de très grosses pointures à remplir! Elle est toujours notre modèle.