Subscribe to our Newsletters
thePersonal

Le gouvernement s’attaque aux droits et aux revenus des travailleurs d’Air Canada!

Toronto, ON – « Le gouvernement fédéral s’attaque aux droits et aux revenus de nos membres à l’emploi d’Air Canada », a déclaré Dave Ritchie sur un ton déçu.
« C’est un triste jour pour tout travailleur canadien sous réglementation fédérale, car cette loi spéciale lui enlève carrément son droit de grève, a ajouté M. Ritchie. Elle minera la libre négociation collective et empoisonnera les relations de travail d’un bout à l’autre du Canada. »
Le vice-président général canadien de l’AIMTA, le plus important syndicat chez Air Canada, réagissait ainsi à la décision du gouvernement fédéral d’imposer l’arbitrage des propositions finales au syndicat et à la ligne aérienne en plein processus de négociation.
La loi fédérale de retour au travail déposé lundi aura pour effet d’interdire tout arrêt de travail chez Air Canada. Les Machinistes ne pourront pas exercer leur droit de grève contre Air Canada comme moyen de pression. « Je suis extrêmement déçu de voir l’arbitrage des propositions finales imposé dans une négociation aussi complexe que celle-ci, a expliqué M. Ritchie. Ainsi, le gouvernement a décidé de prendre le parti d’Air Canada et de retirer à nos membres leur droit à la libre négociation collective. Je suis déçu de la ministre fédérale du Travail, Lisa Raitt, qui s’est continuellement dite préoccupée pour le public voyageur et l’économie du Canada. Le projet de loi qu’elle a déposé va bien au-delà de ce qui était requis. »
M. Ritchie considère que les dés sont pipés en faveur d’Air Canada et que l’arbitre a les mains liées. « L’arbitrage des propositions finales ne donne pas à l’arbitre la latitude nécessaire pour modifier des éléments individuels de la proposition de l’une ou l’autre des parties, a-t-il ajouté. La ministre aurait pu atteindre ses objectifs en imposant l’arbitrage obligatoire. Cela aura donné à l’arbitre la latitude nécessaire pour en arriver à une entente satisfaisante pour les deux parties. »
« Cette loi causera un véritable préjudice à tous nos membres. Ce gouvernement (conservateur) mine le salaire réel et les droits de nos membres et ma crainte est que ce ne soit qu’un début », de conclure M. Ritchie.
L’AIMTA représente plus de 8 600 travailleurs à l’emploi d’Air Canada.