Jouer comme s’il n’y avait pas de deuxième chance! Le fils d’un Machiniste excelle au tournoi mondial de hockey junior des 19 ans et moins

 

Oshawa, ON – Depuis la toute première fois qu’il a lacé des patins, Justin Danforth a eu à déjouer les probabilités et à faire taire ses détracteurs. Depuis les 14 années qu’il joue au hockey, il fait toujours face aux mêmes critiques. Il est trop petit, il manie trop son bâton et il ne varie pas assez son jeu!

Pour Justin, ces critiques n’ont fait qu’accroître sa détermination. Il a travaillé fort et il a réussi! Il est ailier pour les Cougars de Cobourg et évolue au sein de la Ligue de hockey junior de l’Ontario où, cette année, il a récolté 17 points en 16 matchs. Cependant, il a vécu le moment fort de son année à la mi-novembre, lorsqu’il a participé au Championnat du monde de hockey sur glace des 19 ans et moins à Langley, en Colombie-Britannique. Son équipe a remporté la médaille d’argent et Justin a été nommé joueur le plus utile au match décisif. Justin Teakle, entraîneur des Cougars de Cobourg, affirme que c’est sous pression que son joueur est à son meilleur. Quant à Justin, il a saisi l’occasion et a donné tout ce qu’il avait à donner. « Ce fut une expérience incroyable de jouer contre les meilleurs au monde et j’ai l’impression que ça m’a motivé à relever mon propre jeu de quelques crans, explique Justin. J’aime patiner fort et vite et j’en avais besoin contre ces joueurs, car la différence de vitesse entre ce niveau et celui de la LHJO est très marquée. »

Pour Justin et sa famille, la route fut longue avant d’en arriver à un tel niveau de performance. « Entre janvier et janvier, nous participions à quelque 20 tournois, explique Kent Danforth, père du joueur. Dès un très jeune âge, Justin et son frère aîné Brandon ont commencé à jouer au hockey, alors mon épouse et moi nous séparions la tâche. Elle conduisait un de nos fils à sa pratique pendant que je m’occupais de conduire l’autre à un match. C’était la même routine pendant l’été, car les deux jouaient à la crosse. »

 


Père et fils. Justin porte son maillot de l’Équipe Canada assis avec son père Kent dans la cuisine de leur maison d’Oshawa.

Faire taire les détracteurs!

Kent Danforth est responsable du processus du contrôle de la qualité pour Aerotech Incorporated de Whitby, en Ontario, et membre de la section locale 905 de l’AIMTA. Il a su inculquer à ses garçons un simple mantra : faire taire les détracteurs. Pour Justin, le défi s’est présenté à l’âge de 8 ans, au moment de se qualifier à sa première équipe de hockey junior AAA. « Il a travaillé comme un défoncé. Je n’aurais jamais cru que l’équipe lui montre la porte, mais c’est arrivé, explique Kent.

Il était très malheureux et je me sentais mal pour lui parce qu’il avait vraiment travaillé fort. Je lui ai donc dit qu’il devait faire taire ses détracteurs la prochaine fois que l’occasion se présentait. »

L’occasion s’est présentée à nouveau, lorsque l’équipe a eu un autre poste à combler. Justin y a mis le paquet et a remporté le titre de joueur le plus utile au terme d’un tournoi en plus de demeurer avec l’équipe jusqu’à la fin de la saison.  

Aspirations!
Ce fut dit des milliers de fois. Chaque jeune Canadien qui joue au hockey aspire à être recruté au sein de la LNH, mais seuls les meilleurs sont choisis. Justin Danforth est très mature pour un jeune de 18 ans. « J’y vais une étape à la fois, affirme-t-il, pesant bien chaque mot. « Mes études scolaires sont prioritaires, donc mon deuxième but le plus important est de poursuivre mes études universitaires aux États-Unis, de jouer pour une équipe de niveau NCAA et de voir ce qui arrivera par la suite. Je veux obtenir un diplôme en administration. Ainsi, si je ne réussis pas à percer le hockey professionnel au sein de la LNH ou de la Ligue européenne, j’aurai les connaissances nécessaires pour me lancer en affaires.

Justin considère qu’il est en mesure de relever tout défi qui se présente sur la glace ou hors de la patinoire grâce à un conseil à la simple et efficace qu’il a reçu de son père Kent. « Il est arrivé à quelques reprises au fil des années que mon père a dû me donner un bon coup de pied pour me motiver à relever mon jeu de quelques crans, se rappelle Justin. Joue comme si tu n’auras pas une deuxième chance. Tu ne peux te permettre une journée de congé si tu veux réussir. J’ai ça à l’esprit chaque fois que je sors sur la glace. » La prochaine fois que Justin foulera la glace sera les 27, 28 et 29 décembre 2011 à Smith Falls, comme membre de l’Équipe de l’Est dans le cadre du tout premier Match des étoiles du centre du Canada. Les meilleurs joueurs de toutes les ligues de hockey junior A du centre du Canada se disputeront un tournoi à la ronde.


Justin Danforth en pleine action durant une pratique de l’Équipe Canada.